Ni oui ni non : ne pas dire oui trop vite

Je réponds oui trop vite et je le regrette ensuite ? Je dis oui trop vite pour le déménagement d'un ami, le remplacement collègue, l'achat de baskets dernier cri ?

Première astuce : ne pas répondre à l’urgence de l’autre. C'est la sienne, pas la mienne, je ne suis pas obligé d'y répondre.

Inutile aussi de répondre aux demandes qui ne sont pas claires, aux demandes non formulées (anticipation de besoins non exprimés, voire inexistants).


Quelques trucs pour ne pas dire oui trop vite : post-poser la réponse ("Je te réponds tout à l'heure."); ne dire ni oui ni non (réponses floues et pas promesses : "Peut-être.", "On verra.", "Éventuellement.", ...); poser questions pour m’informer sur les éléments qui me manquent et me permettraient de trouver des alternatives au OUI direct et total ("De quelle aide as-tu besoin pour le déménagement ? Qui est déjà prévu ?"; "Quelles sont les tâches urgentes que mon collègue prenait en charge ? Comment prioriser son travail et le mien ?"; "Pourquoi aimes-tu ces chaussures ? A quoi vont-elles te servir ?").

Écrire commentaire

Commentaires: 0