Jeux de pouvoir au travail

Les conflits ne sont pas mis sur la table au travail : non-dits, regards entendus en réunion, médisances, … Ces jeux de pouvoir empêchent de résoudre les problèmes et de travailler efficacement. Comment passer de la plainte à la  solution ?

Si je formule les choses en termes de plainte, je dis par exemple : « J’en ai marre de devoir penser à tout et de prendre tout en charge dans ce dossier. » ou « J’ai l’impression que quoi que je fasse, c’est jamais bien. C’est jamais assez pour le chef. ».


Si je décide de m'orienter "solutions" plutôt que "plainte", je passe d'une position victimaire où je subis la situation (comme le triangle de Karpman l'explique bien) à une position responsable, orientée solutions. Je dirai ainsi : « J’ai envie que telle et telle tâches soient reréparties dans l'équipe : comment fait-on ? » ou « Peut-on fixer ensemble de objectifs clairs de travail et ne pas ajouter à chaque fois plus de boulot quand je suis débordé ? Et trouver d'autres solutions pour absorber le travail qui s'ajoute, quitte à prioriser en me disant quelles tâches je laisse tomber en attendant ? »

Écrire commentaire

Commentaires: 0